10 Mai 2017
Trois Idées Pour Être sûr que Votre Contenu de Marque soit Regardé d’une Traite
Par Shana Ireland

Nous sommes devenus une nation qui regarde la télévision d’une traite. Quelques 70 pour cent de nous regarde la télévision d’une traite et voient une moyenne de cinq épisodes par séance, selon une étude récente de Deloitte

Ici on voit une opportunité manquée. Depuis le commencement de l’engouement de regarder la télévision d’une traite il y a quelques années, il s’avère que chaque contenu est optimisé. Jouer un album sur Spotify et l’application commencera jouer à une station de radio basé sur l’album. Regarder une vidéo sur YouTube sur comment construire une remise et le site vidéo automatiquement montre un autre sur le même sujet.

Les consommateurs regardent d’une traite votre contenu pour quelques raisons. Premièrement, le consommateur est plus enclin d’avoir une opinion positive de votre marque. Deuxièmement, les formats comme YouTube sont devenus optimisé pour regarder d’une traite.

C’est difficile d’imaginer que ceci est arrivé il y a des années avec les publicités, mais le mécanisme pour regarder le contenu de la marque à tout moment est assez nouveau. Il y a quelques années, Apple a diffusé 66 « Mac vs. PC » vidéos publicitaire. Quand elles étaient diffusées, il fallait les regarder une par une, mais maintenant on peut passer 38 minutes en les regardant tout de suite. Déjà plus de 500 000 personne regardent les vidéos d’une traite. Il est l’heure de les rejoindre. Voici comment :

Attirer les Consommateurs avec les « cliffhangers »

L’idée d’un « cliffhanger » se fond sur l’effet Zeigarnik, qui dicte que le cerveau ne peut pas laisser une tâche en suspens (comprenant terminer le narrative d’une émission TV). Les
« cliffhangers » ne doivent pas être seulement basé sur les formules comme cela, néanmoins. Ils peuvent être aussi endémique aux séries en général. Le podcast à succès Serial, par exemple, se fondait sur un procès pour meurtre. Mais aucun des auditeurs ou des créateurs savaient comment il pourrait le terminer.

Pour les marques, c’est un nouveau territoire. Cependant, le podcast à succès de GE, The Message, se fondait sur l’idée d’éclaircir le mystère d’une diffusion fictive. John Hancock a aussi utilisé ses publicités de télévision pour teaser le contenu en ligne. Les publicités ont créé une prémisse et puis ont invité les utilisateurs à « découvrir ce qui suit à HancockNext.com. » Là, les consommateurs pouvaient choisir entre trois fins différentes. Enfin, Geico a utilisé cette idée dans ses publicités « qui ne peuvent pas être sauté », qui mettent en avant une prémisse dans les premiers cinq seconds (après lequel les spectateurs peuvent choisir d’aller à leur contenu désiré). Par exemple, une a montré deux hommes en sciant un rondin de bois et a sauté à la fin où un de ces hommes était dans l’étreinte chaleureuse d’une ourse. Pour comprendre ce qui est passé entre les deux scènes, il fallait regarder la vidéo entière.

Flirter avec Son Audience

Une façon plus simple d’atteindre le même effet est juste de simplement créer l’intérêt pour la prochaine vidéo. Ceci peut être aussi simple de dire, « dans le prochain épisode, nous allons parler de X. » Cependant, les créateurs du contenu de la marque peuvent pousser cette idée plus loin et réellement montrer un court clip du prochain épisode. Il faut prendre exemple sur des émissions de télévisions qui font ceci pour garder l’attention des spectateurs pendant les pauses publicitaires.

Créer un jeu                                             

Quand Playstation 4 a lancé récemment, la marque a reçu de l’attention additionnel par incluant des douzains « d'Œufs de Pâques » — de blagues pour les grand fans – dans la vidéo. La marque a ensuite rémunéré les fans qui ont vu ces « Œufs de Pâques» et on parler d’eux sur les réseaux sociaux.

On pourrait ne pas avoir de partisan féroce comme PlayStation, mais on peut faire un jeu de votre contenu vidéo. Par exemple, la marque de bonbons M&M’s a diffusé une vidéo sur Facebook et a demandé à ses fans de trouver un bretzel caché dans l’image. Similairement, une marque pourrait demander ses fans de trouver les objets cachés dans une vidéo et puis « évoluer » à la prochaine vidéo pour finalement gagner des prix.

Un nouveau modèle pour la publicité vidéo

L’ancien modèle pour la publicité était d’interrompre tout ce que les consommateurs regardaient avec un message souvent sans rapport. Le nouveau modèle est de tirer les consommateurs vers contenu. Jusqu’à présent, les annonceurs ont interprété cette mission de vouloir dire que leurs vidéos devraient être virales. Ceci n’est pas la seule option. Les annonceurs peuvent aussi imiter les techniques que Netflix et autres utilisent pour créer le contenu qui peut être regardé d’une traite.

Ceci n’est pas nécessairement facile à faire, mais en créant un contenu conçu pour faire appel à une nation qui regarde télévision d’une traite est une stratégie solide.

Voir l'Article