19 Avril 2017
Est-ce la Fin des Fausses Nouvelles?

Souvenez de la Fausse Nouvelle ? Il n’a y que quelques mois, le monde médiatique était furieux des histoires manifestement fausses qui prétendaient être des nouvelles.

Maintenant, le public est passé à autre choses. Facebook étiquette clairement les histoires « contestées » et balise les organisations de nouvelles devant les sujets de tendance. Au moment de la rédaction présente, les marketeurs se concentrent plus au manque de sécuritié de YouTube qu’à la fausse nouvelle.

1. Les consommateurs se sont concentrés à attaquer les vrais nouvelles qu’ils n’aiment pas.

Jusqu’à présent, le tapage autour du placement de la marque n’a pas été lié à la fausse nouvelle, mais à la vraie nouvelle. Dès Février, quelques 1,000 marques ont retiré leurs publicités de Breitbart, un sit médiatique de nouvelles controversée. C’est pourquoi certains annonceurs ont mis leurs achats programmatiques sur Breitbart sur une liste noire.

Il est beaucoup plus facile de mettre certains sites controversés sur une liste noire que les sites de fausse nouvelle. Les sites controversés sont bien connus. Les sites de fausse nouvelle ne sont pas.

2. Les consommateurs maintenant comprennent la programmatique.

Les marques prise en promouvant la fausse nouvelle ont reçu moins d’attention de la presse. Bien que la presse ait cité quelques instances dans lesquelles les marques ont mis des publicités à côté de la fausse nouvelle, il y a trois mois au point culminant  de la crise, il y a eu peu de dégât à long terme.

Ceux qui étaient plus confus sur le sujet ont reçu une éducation grâce The New York Times et autres.

Comme résultat, les activistes font pression sur les marketeurs  afin d’examiner les partenaires digitaux qui placent les publicités. Pendant qu’ils ré-examinaient leurs achats programmatiques, ces marques ont pu déterminer que l’atteinte qu’ils pensaient qu’ils atteignaient était plutôt illusoire et ils ont réinitialiser leurs achats programmatiques pour afin d’accentuer la qualité plutôt de la quantité.

3. Le secteur des technologies publicitaires a déjà abordé l’enjeu

Les années de lutte contre la fraude ont donné au secteur de technologies publicitaires un avantage en combattant la fausse nouvelle. Ces entreprises sont maintenant habiles à trouver les indicateurs pour la fausse nouvelle allant d’un manque des dates sur les articles aux liens morts. La lutte contre la fausse nouvelle est un processus constant, mais pendant que les entreprises de technologies publicitaires s’améliorent à éradiquant tels sites, les récompenses pour les éditeurs faux diminuent.

Le déclin de la fausse nouvelle

La haute profil de la fausse nouvelle après l’élection a permis aux entreprises de technologie publicitaire de s’améliorer et les sociétés comme Google et Facebook de prendre des mesures  pour éviter le financement et la promotion de tel contenu. La pression du  public a aussi fait de la fausse nouvelle une concerne primaire pour les marques, qui par conséquent demandent à leurs partenaires de technologies publicitaires d’être plus rigoureux.

Ceci veut dire que, la fausse nouvelle est sur la voie de sortie. Cela ne veut dire pas qu’elle sera 100% enrayé – ce qui est impossible même dans le média digital. Mais il est probable que dans le futur l’influence de la fausse nouvelle diminuera. Ceci est la bonne nouvelle. Vraiment.  

Voir l'Article